Une théorie de l'écrit et une pratique de l'écriture plutôt consistantes? Oui.

En effet, s'agissant d'éclaircir les mécanismes liés aux structures de l'écrit et aux opérations de l'écriture, la textique pourrait bien bâtir, vis-à-vis des nombreuses réflexions existantes, une architecture conceptuelle un peu moins... flaccide.

La présente rubrique subsume deux sous-rubriques accueillant, chacune à sa manière, un exposé des principaux axes de la pensée textique.

Dans la sous-rubrique "Rudiments" se trouve placé l'écrit intitulé Abrégé d'intellection textique.

Il consiste à offrir une approche synthétique du massif théorique de référence nommé Intellection textique.

Ce massif théorique forme un ensemble de treize fascicules (environ mille six cent pages dans son Évolution 2016) qui a été élaboré puis, sous les espèces d'une révision et d'une complémentation, actualisé chaque année, de 1990 à 2016, par l'initiateur et principal artisan de la discipline, le nommé Jean Ricardou.

Dans la sous-rubrique "Compléments" se trouve placé l'écrit intitulé La textique, quelle est-elle?.

Il constitue le numéro 7/8 de la revue À Travers champs, dans lequel Jean Ricardou répond, précisément, à un questionnaire de huit questions touchant les aspects fondamentaux de la textique.